PROJET : T 218 Information et formation des migrants

  • Chef de file : ADDCI-Zarzis (Tunisie)
  • Partenaire : Association Jasmin d’Orient (France)
  • Budget : 199 220.00 Euros – Co-financement CE et ONU
  • Durée du projet : 30 mois sur deux phases
  • Début du projet : Août 2009
  • Fin du projet : Mai 2012

PROJET : T 218 Information et formation des migrants

Objectifs

  1. Affermir, consolider et valoriser le rôle des migrants dans le développement
  2. Sensibiliser les jeunes contre l’immigration irrégulière
  3. Contribuer à la réinsertion des ressortissants tunisiens retournés de France

PROJET : T 218 Information et formation des migrants

Bénéficiaires

Les tunisiens à l’étrangers

résidant en France

Les candidats

à l’immigration légale

Les ressortissants tunisiens

retournés de France

PROJET : T 218 Information et formation des migrants

Les réalisations des deux phases du projet

1) La mise en place de deux centres CIAM :

Centre d’information et d’accompagnement des migrants à Zarzis (Tunisie) et à Montpellier (France) qui sont un point d’accueil et un lieu d’échange, de rencontre et de solidarité pour les migrants afin de :

  • Informer, conseiller et soutenir et accompagner les migrants afin d’optimiser l’impact de leurs compétences sur le développement local de leurs villages / villes / régions en Tunisie
  • Enrichir le rôle des migrants dans le développement grâce à la protection des droits des migrants
  • Améliorer les relations entre les membres de la communauté des migrants en Tunisie et en France
  • Contribuer à une meilleure intégration des migrants en France

 

2) Agents de médiation et développement :

Les deux agents ont bénéficié d’une formation suivie d’un stage dans les établissements publics en Tunisie et en France, leur permettant de pouvoir informer les migrants sur leurs droits et les accompagner / orienter afin d’optimiser l’impact de leurs compétences sur le développement de leurs pays d’origine.

3) Enquête de terrain sur l’immigration irrégulière :

Nous avons effectué deux enquêtes une en Tunisie et une en France en collaboration avec Jasmin d’Orient, AMIAS-Paris et Collectif 17 avril : Enquête en Tunisie : 558 jeunes – Enquête en France : 128jeunes.

Recenser les jeunes clandestins (HARRAGA) qui se trouvent en France, avoir une idée précise sur la situation de chacun, identifier et accompagner les cas les plus graves et les plus urgents (malades, mineurs,……).

Accompagnement et analyse de la situation cas par cas des jeunes clandestins qui sont revenus en Tunisie ( les informer de leurs droits, leurs proposer des formations ou leurs chercher un emplois ou les accompagner pour la création des projets).

4) Etude sur l’immigration irrégulière :

Nous avons formés un comité scientifique regroupant des chercheurs, professeurs d’université et experts pour l’élaboration d’une étude sur l’immigration irrégulière. Le travail de ce comité c’est basé sur l’analyse des données recueillis dans l’enquête. Les résultats de ces enquêtes sont analysés par le comité scientifique et publiés dans l’étude intitulée : « L’immigration Irrégulière – Etude de terrain et recherche prospective ».

5) Documentaires de sensibilisation :

Nous avons produit deux documentaires pour sensibiliser les jeunes et leurs expliquer les risques et les méfaits de l’immigration irrégulière, le premier est intitulé « Rêves Engloutis » réalisé par Khalfallah KHALSI, et le second est réalisé par un jeune sénéastre de Zarzis Walid FELLAH , intitulé « Marée haute – Marée basse ».